Les chapitres de Biologie incontournables pour réussir en Médecine

à Bordeaux : 05 33 05 25 42

à Lyon : 04 37 23 07 87

à Paris : 09 52 08 64 69

à Toulouse : 05 61 22 66 07

Logo Zêta École de Santé
Documentation prépa médecine

Prépa Médecine à Bordeaux, Lyon, Paris et Toulouse

Ensemble pour faire aboutir vos projets professionnels !

Les chapitres de Biologie pour réussir en Médecine

La Cellule

Nous savons que la matière organique est composée d’atomes caractéristiques, c’est-à-dire essentiellement d’atomes de carbone, d’hydrogène et d’oxygène. Ces atomes s’assemblent de manière ordonnée pour former des molécules organiques.

Au niveau microscopique, ces molécules organiques s’associent entre elles pour former la structure de base de tous les êtres vivants : la cellule. Dans une première partie, nous porterons notre attention sur les avancées technologiques qui ont permis d’observer ces cellules et de mettre en évidence les composants intracellulaires. Ensuite, nous étudierons la relation entre la composition des molécules organiques et la structure qui délimite ces cellules, à savoir la membrane plasmique.

Définition d’une cellule : Une cellule est l’élément de base fonctionnel et structural qui compose les tissus et les organes des êtres vivants. Son noyau contient les chromosomes, autrement dit le matériel génétique de l’être humain. Les êtres vivants sont créés à la base par une unique cellule qui se divise par un phénomène itératif (appelé mitose) pour composer le corps humain. Chaque cellule fonctionne de manière autonome mais en adéquation avec toutes les autres.

La patrimoine génétique, mitose, méiose

Les molécules d’ADN sont de longs polymères de nucléotides. Ce sont des molécules bicaténaires, c’est-à-dire formées de deux brins complémentaires. La complémentarité entre les brins est assurée par l’association spécifique des bases azotées constitutives des nucléotides. Il existe quatre bases azotées dans l’ADN: Adénine (A), Thymine (T), Cytosine (C) et Guanine (G). Ces bases sont complémentaires deux à deux: A sur un brin s’associe toujours avec T sur le brin complémentaire, et C s’associe toujours avec G. De cette façon, la structure d’un brin détermine de manière absolue la succession des nucléotides du brin complémentaire.

Definition de la Mitose : La mitose correspond à l’étape de la division cellulaire chez les cellules non sexuelles des organismes eucaryotes (c’est-à-dire qui possèdent un noyau).

Definition de la Méiose : Double division de la cellule aboutissant à la réduction de moitié du nombre des chromosomes, et qui se produit au moment de la formation des cellules reproductrices, ou gamètes.

Comprendre la mitose et la méiose pour réussir en médecine

Traduction de l’ADN en proteïnes : l’ARN

La molécule d’ARN a une structure analogue à celle d’un brin d’ADN : elle est constituée par une succession de nucléotides formés eux-mêmes par l’enchaînement d’un acide phosphorique, d’un glucide (le ribose) et d’une base purique (adénine ou guanine) ou pyrimidique (cytosine ou uracile). Dans le noyau cellulaire, l’information génétique portée par l’ADN est transcrite en ARN, puis traduite en une protéine dans le cytoplasme. Ce transfert met en jeu trois variétés d’ARN :

  • L’ARN messager : lorsqu’une cellule a besoin d’une protéine, le plan de fabrication (ADN) de cette dernière est « photocopié » – les scientifiques disent que son « gène » est « transcrit ». La copie ainsi générée – un ARN messager – est ensuite exportée hors du noyau et rejoint les ribosomes où elle permet la synthèse de la protéine demandée. Très instable et fragile, cette copie est ensuite rapidement détruite.
  • L’ARN de transfert : L’ARNt est la molécule qui va associer à chaque codon un acide aminé parmi les 20 possibles. L’ARNt possède un anticodon, un triplet de bases complémentaires du codon présent sur l’ARNm. Par exemple, le codon UUU correspond à l’acide aminé phénylalanine. Il sera reconnu par un ARNt possédant l’anticodon AAA. Il existe donc une diversité de molécules d’ARNt.
  • L’ARN ribosomique : les ARN ribosomiques (ARNr) entrent dans la composition des ribosomes, avec les protéines ribosomiques
Comprendre les mécanismes des ARN pour réussir en Médecine

Expression du patrimoine génétique, procréation et hormones

Une hormone est une substance biologique synthétisée par des cellules spéciales (les cellules endocrines) et directement sécrétée dans le sang ou la lymphe.

Les hormones servent à transmettre un signal chimique : elles exercent une action à distance, sur un tissu ou organe différent du lieu d’émission et qui possède des récepteurs pour l’hormone.

Les hormones ont des rôles variés, dans :

  • la croissance (hormone de croissance) ;
  • l’homéostasie ;
  • la reproduction et la gestation  (hormones sexuelles) ;
  • le sommeil (mélatonine)…
Comprendre les mécanismes des hormones pour réussir en médecine

Le système nerveux centrale et le système nerveux périphérique

Le système nerveux central (SNC) comprend l’encéphale et la moelle épinière. L’encéphale contrôle la plupart des fonctions du corps, dont la perception, les mouvements, les sensations, les pensées, la parole et la mémoire. La moelle épinière se rattache à l’encéphale au niveau du tronc cérébral et est protégée par les vertèbres, qui forment la colonne vertébrale. Les nerfs émergent de la moelle épinière pour innerver les deux côtés du corps. La moelle épinière fait circuler les signaux nerveux, leur permettant d’aller et venir entre l’encéphale et les nerfs du reste du corps.

Le système nerveux périphérique (SNP) est la partie du système nerveux qui se trouve à l’extérieur du SNC. Il est formé de nerfs et de ganglions qui envoient des signaux au SNC et qui reçoivent des signaux du SNC. Le SNP est composé du système nerveux somatique et du système nerveux autonome. Le système nerveux somatique dirige les mouvements volontaires du corps (ceux que nous contrôlons, comme la marche). Le système nerveux autonome dirige les fonctions involontaires du corps (celles que le corps contrôle de lui-même, comme la respiration et la digestion).

Comprendre le chapitre sur le système nerveux pour réussir en médecine